Découvrez la promotion 2020 du programme de mentorat d'IJNet en arabe

parIJNet
26 oct 2020 dans Journalisme d'investigation
Salle de mentorat

C'est l'automne ! Cela signifie que le programme de mentorat d'IJNet en arabe accompagne désormais plusieurs entrepreneurs des médias venant d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient dans le développement de leurs projets.

Les lauréats de cette année viennent d'Algérie, d'Egypte, du Liban, du Maroc, de Syrie, de Tunisie et du Yémen. Ils doivent non seulement affronter les défis classiques des entrepreneurs dans le monde médiatique mais également faire face à une pandémie mondiale qui a précarisé un secteur déjà fragile.

"Je suis heureux de travailler avec un groupe aussi divers et compétent de journalistes de la région. Découvrir les idées et les connaissances de ces personnes ainsi que leurs projets m'aide à garder espoir", explique un des mentors, Ramsey Tesdell, fondateur du média indépendant 7iber, basé en Jordanie et directeur exécutif de la plateforme de podcasts Sowt. "Même s'ils travaillent dans des conditions difficiles, ils tiennent le coup. Il est important qu'ils se battent pour leur cause à leur façon dans leur pays pour que leurs solutions soient parfaitement adaptées aux besoins locaux."

[Lire aussi : Consommation d'actualité : cinq tendances mondiales]

Comme chaque année, les lauréats recevront un accompagnement en ligne de la part d'experts régionaux de l'entrepreneuriat dans les médias. M. Tesdell les épaulera tout comme Ali Ghamloush, directeur des programmes originaux SHAHID YA pour le Middle East Broadcasting Center. Tout au long du programme, les participants apprendront à développer leurs projets, à les monétiser, à imaginer et produire une stratégie de contenus adaptée aux besoins de leurs publics et à renforcer leurs plans de communication et de marketing.

Début décembre, les lauréats et leurs mentors participeront à un bootcamp virtuel de deux jours, organisé en marge de la 13e conférence annuelle d'Arab Reporters for Investigative Journalism, qui se tiendra également en ligne.

Voici les huit lauréats de cette année et leurs projets :

Amal Al Maki

Tunisie

Amal Al Maki dirige la plateforme tunisienne de storytelling non-lucrative et indépendante Innsane. Son objectif : raconter la vie des Tunisiens et produire des enquêtes approfondies. Grâce au programme, Mme Al Maki espère établir un plan d'action pour rendre son projet durable et viable économiquement. Elle souhaite obtenir de nouveaux financements pour recruter et permettre à Innsane de mener des enquêtes transfrontalières.

Dina Aboughazala

Egypte

Basée en Egypte, la start-up de Dina Aboughazala, Egab, a pour objectif de permettre aux jeunes journalistes de la région ANMO de publier du "journalisme de solutions" dans des médias régionaux et internationaux. Grâce au programme, Mme Aboughazala veut développer la présence l'Egab sur les réseaux sociaux et faire grandir son audience. Elle cible en particulier les jeunes journalistes et veut être plus visible auprès des acteurs médiatiques dans la région et à l'international. L'un de ses chantiers cruciaux sera la conception d'un business model assez solide pour appuyer ses ambitions de croissance pour le site.

Hadil Arja

Syrie

La journaliste syrienne Hadil Arja dirige le projet média Tiny Hands, qui se sert du storytelling visuel pour raconter les histoires d'enfants vivant en zones de conflits et de crise. Mme Arja veut utiliser ce programme de mentorat pour créer de meilleurs outils et techniques qui lui permettront de mieux mener ses investigations. Elle souhaite également monter un business plan stratégique pour faire grandir Tiny Hands, notamment en y ajoutant, après l'arabe et l'anglais, une troisième langue.

Khamar Ghosson

Liban

Khamar Ghosson a fondé Manateq, un petit média généraliste et indépendant au Liban qui traite de l'actualité de la région ANMO. Durant ce programme de mentorat, M. Ghosson souhaite trouver un modèle économique adapté et formaliser sa stratégie éditoriale afin de répondre aux besoins des lecteurs libanais de manière efficace et durable.

Mohammed El Hajjam

Maroc

Basé au Maroc, Mohammed El Hajjam dirige LibraBuzz, un site qu'il souhaite transformer en média 360° afin de publier des contenus sur des sujets variés allant de la technologie à la santé, dont le COVID-19. Grâce au programme, M. El Hajjam espère trouver un modèle économique viable pour le site, tout en continuant de diversifier les contenus qu'il met à disposition des lecteurs de LibraBuzz.

Mustafa Nasr

Yémen

Mustafa Nasr est le fondateur d'Al Moushahed, une plateforme qui cherche à utiliser le reportage pour promouvoir la paix et la cohabitation au sein de la société yéménite. Les contenus du site s'intéressent notamment à la lutte contre les violences, la défense des minorités, aux droits des femmes et des enfants ainsi qu'à la lutte contre les discriminations. M. Nasr souhaite profiter de ce programme pour attirer de nouveaux partenaires financiers pour ce projet, développer une nouvelle stratégie de marketing et augmenter sa production de contenus vidéo et multimédia.

Ola Al-Ghazawy

Egypte

La journaliste égyptienne a lancé Planet X pour former les journalistes (débutants ou au milieu de leur carrière) de la région ANMO au journalisme scientifique et toutes autres formes d'écritures liées à la science. Ce média comble un vide régional dans le domaine du journalisme scientifique, notamment depuis le début de la pandémie de COVID-19. Mme Al-Ghazawy souhaite ainsi construire un réseau solide pour augmenter la visibilité de Planet X et écrire un business plan qui lui servira de guide dans les prochaines étapes du projet.

Yaaqoub Hadj Djilani

Algérie

Yaaqoub Hadj Djilani gère le site Seven DZ, qui traite d'actualités locales et internationales. M. Djilani est confronté à un contexte difficile en Algérie aujourd'hui. Les contraintes exercées sur les médias n'ont été qu'exacerbées par la crise sanitaire mondiale et la propagation de mésinformation. Avec l'aide du programme de mentorat, il cherche ainsi à rendre Seven DZ plus stable économiquement et faire du site un lieu de défense de la liberté d'expression et de ressources pour des contenus d'actualité fiables.

                   [Lire aussi : En Algérie, l'Algiers Herald mise sur le bilinguisme]


Image principale : participants 2019-2020 du programme de mentorat