Neuf conseils pour mener des interviews à distance

parDamian Radcliffe
24 août 2020 dans Journalisme multimédia
Matériel audio

Avec l'arrivée du COVID-19, nombre d'entre nous ont dû nous adapter à de nouvelles manières de travailler. Télétravail et rédactions éclatées sont la nouvelle norme pour de nombreux journalistes. Tant la nature du travail que la manière de le faire ont été modifiées.

En école de journalisme, nous insistons auprès des étudiants sur l'importance des interviews en personne, mais ce n'est pas possible en ce moment et cela risque de durer.

Dans un article récent, je présentais 12 applis que les journalistes peuvent utiliser pour enregistrer leurs interviews à distance. Mais ces produits ne font que la moitié du travail. En tant que journalistes, nous devons aussi savoir comment tirer le maximum de ces entretiens. Pour cela, avoir la bonne appli ne suffit pas. Il faut prendre en compte des aspects plus poussés de l'enregistrement et de la publication de l'entretien.

Si vous échangez avec vos sources à distance, voici neuf points à avoir en tête, quelque soit votre média de choix.

1) Tester, tester, tester.

On ne parle pas de coronavirus ici mais d'une recommandation éprouvée : essayez l'application que vous allez utiliser pour enregistrer en amont et n'attendez pas le moment où vous en aurez vraiment besoin.

Avant un interview important, appelez votre mère ou un collègue pour vous assurer de maîtriser son fonctionnement et de savoir comment accéder aux fichiers d'enregistrements ensuite.

 

2) Avoir une bonne connexion Wi-Fi

La plupart des applis que je recommande dans la première partie de cette série utilisent le procédé de Voix sur IP (VoIP) pour permettre d'effectuer des appels vocaux via Internet plutôt qu'une ligne téléphonique.

La plupart stockent les enregistrements sur le cloud, même s'il est possible de choisir d'enregistrer sur un disque local (c'est-à-dire sur votre ordinateur ou téléphone) avec certaines d'entre elles.

Ainsi, une connexion Internet fiable est cruciale. Une mauvaise connexion impacte la qualité de l'appel et peut même empêcher son enregistrement. Vérifiez votre WiFi en amont.

[Lire aussi : 12 applis pour enregistrer ses interviews à distance]

3) Déterminer si vous voulez avoir votre caméra allumée ou éteinte

Lorsqu'on mène un interview à distance, est-ce mieux de voir la personne qu'on interviewe ? Il n'y a pas de bonne réponse, c'est donc à vous de décider avant de démarrer l'interview et de préparer votre sujet.

Lors d'un entretien récent, le National Press Club Journalism Institute de Washington D.C. a interrogé les journalistes Terry Gross, de NPR, et Michael Barbaro, présentateur du podcast The Daily du New York Times, sur l'écoute active.

Comme le montre le récapitulatif de l'événement, chacun avait un point de vue différent sur la question :

Terry Gross : La plupart de mes interviews sont faits à distance. Il nous faut donc nous écouter très attentivement car on ne peut pas se fier au langage du corps. Il n'y a pas d'autres signes. Mais l'avantage de tout ça est que je peux prendre des notes, regarder mes recherches, parcourir un livre pour retrouver une citation sans avoir la sensation de perdre le contact visuel avec mon sujet.

Michael Barbaro :Les interviews en personne peuvent être un peu impressionnants parfois. Mais je les trouve aussi libérateurs parce qu'il n'y a pas de distraction, il n'y a que votre invité, votre interlocuteur. Et j'aime bien suivre le langage du corps... J'aime cet aspect spontané.

 

4) Obtenez l'accord de votre source pour enregistrer

Soyez bien clair avec votre sujet lorsque vous lui dites que l'interview sera enregistré. Ainsi, expliquez-leur pourquoi vous le faites. Cela peut être surprenant pour eux si vous ne travaillez pas dans l'audiovisuel.

Il est bien d'expliquer qu'il n'y a aucun mal derrière votre démarche, juste l'envie de pouvoir retranscrire leurs paroles de manière précise. Enregistrer la conversation permet ceci.

Idéalement, dites à votre sujet que l'entretien sera enregistré lorsque vous le planifiez puis de nouveau au moment de démarrer l'enregistrement.

Dans de nombreux endroits, il est légalement requis d'obtenir le consentement du sujet pour l'enregistrer. Quelle que soit la loi chez vous, c'est une bonne pratique à appliquer. Il est important d'avoir une trace de ce qu'on vous a dit, et il est tout autant important de créer un lien de confiance avec votre sujet en le traitant avec respect.

5) Trouvez un lieu au calme

Même si vous ne pensez pas publier l'audio, trouvez un lieu pour enregistrer où vous et votre sujet pourrez vous entendre clairement. Vous serez content de ne pas avoir à déchiffrer une conversation rendue inaudible à cause de bruits de fond trop présents lorsque vous écrirez votre article ou retranscrirez l'audio.

Etre au calme durant l'interview est aussi important car l'absence de distractions vous permettra d'être entièrement présent et concentré durant la conversation.

 

6) Portez des écouteurs

Prenez quelques minutes pour lire ces mots de Rachel Corbett, journaliste australienne et fondatrice de l'école de podcast en ligne, Podschool, où elle explique pourquoi “les écouteurs sont l'équipement le plus important du producteur de podcasts.” Comme elle l'indique dans son blog, il vous aideront à devenir un meilleur présentateur, vous permettront de détecter et enlever les sons parasites et vous éviteront d'avoir à corriger le ton et le volume de voix de votre sujet en permanence.

Même si vous ne pensez pas utiliser votre audio pour un podcast, suivez ses recommandations pour vous faciliter le processus d'enregistrement.

7) Sauvegardez vos fichiers

Les ordinateurs plantent et les applis subissent des dysfonctionnements. Assurez-vous de sauvegarder vos fichiers sur différents supports.

8) Réfléchissez à utiliser des outils de transcription

Une fois votre entretien enregistré, vous voudrez peut-être avoir une transcription écrite de la conversation. Cela peut vous aider à différents niveaux : pour votre article en cours, bien sûr, mais aussi pour identifier du contenu à utiliser dans d'autres articles .

The Journalist’s Toolbox, mise à jour par le professeur de journalisme Mike Reilly de l'Université d'Illinois-Chicago, contient une liste utile d'outils gratuits et payants pour faciliter la transcription audio, l'activité la moins aimée des journalistes, après leur déclaration d'impôts.

9) Transformez votre audio en support visuel

Même si vous utilisez votre interview pour un article, réfléchissez à utiliser de courts extraits de l'audio pour faire la promotion de votre travail sur les réseaux sociaux.

Headliner est un des outils les plus connus pour créer des visuels avec audio qui sont particulièrement utiles pour Twitter et Instagram.

Anchor peut aussi vous aider à transformer vos audios en petites vidéos avec transcription prêtes à partager en différents formats selon le réseau social sur lequel vous voulez les diffuser.

A la recherche d'autres conseils ? Cherchez parmi ces cinq ressources.

  1. PBS NewsHour Student Reporting Labs - Mener des interviews en virtuel
  2. Damian Radcliffe / Journalism.co.uk - Six conseils pour améliorer vos interviews radio et podcast
  3. Katie Mingle, productrice senior chez 99% Invisible / Transom - Obtenir du bon audio
  4. NPR - Guide NPR pour envoyer de l'audio + Reportage à la maison : les conseils des correspondants NPR
  5. IJNet - Boîte à outils du journalisme multimédia

Damian Radcliffe est le professeur Carolyn S. Chambers de journalisme à l'Université d'Oregon, membre du Tow Center for Digital Journalism de l'Université de Columbia, un chercheur honoraire de l'école de journalisme, médias et études de la culture de l'Université de Cardiff et membre de la Royal Society for the Encouragement of Arts, Manufactures and Commerce (RSA).

Il anime également le podcast Demystifying Media, dans lequel il interview des journalistes et chercheurs dans le domaine des médias sur leur travail. Retrouvez-le sur Twitter @damianradcliffe.

Image principale sous licence CC par Unsplash via Will Francis.