En Afrique, ce média s'engage pour l'environnement, mais les moyens manquent

par Denise KAVIRA KYALWAHI
22 janv 2021 dans Journalisme d'investigation
Afrique du Sud

Le continent africain est confronté à de nombreux défis dans son développement, tant économiques, sanitaires, environnementaux voire sécuritaires. Les questions liées à la gestion de l’environnement en Afrique constituent une urgence à laquelle il faut répondre. Les gouvernements et des organisations s’engagent pour pallier au mieux cette problématique du changement climatique, de la protection de la faune et de la flore africaines.

Les médias s’engagent dans cette question qui préoccupe le monde entier pour informer, former, sensibiliser et avertir sur la dangerosité liée à la mégestion de l’environnement. Vert-Togo est un site internet basé à Lomé, capitale togolaise en Afrique de l’Ouest. Ce média en ligne se spécialise dans quatre domaines : l’environnement, la santé, l’écologie et l’agriculture. Il cible tous les pays africains.

Vert-Togo a été créé en janvier 2018 par Nammangue Hector Sann’do, journaliste environnemental vivant au Togo. Il en assure aujourd’hui la rédaction en chef. Il est également licencié en communication. Pendant son parcours académique à l’Université de Lomé, M. Nammange avait constaté que la plupart des jeunes africains méconnaissaient l’importance de protéger les écosystèmes et l’environnement. 

[Lire aussi : Eduardo Franco Berton, journaliste environnemental]

Ainsi, pour encourager les jeunes dans la prise de conscience de cette menace globale, le journaliste togolais a lancé Vert-Togo. Cet organe de presse a pour mission d'aider la jeunesse africaine à s’approprier toutes les questions qui concernent l’environnement et sa protection, ainsi que le développement durable au Togo, comme sur tout le continent africain à travers la sensibilisation et l'information.

"La question du changement climatique est un problème qui nécessite l'action collective. Je suis convaincu que cette problématique va menacer de plus en plus le continent si les médias africains ne s’impliquent pas", prévoit Nammangue Hector Sann’do, reporter passionné par le journalisme environnemental.

Vert-Togo veut sensibiliser son public à la gestion responsable des déchets, aux problèmes liés à la pollution de l’air, la protection des eaux, la lutte contre le réchauffement climatique et les catastrophes naturelles. Il traite également de la protection des réserves naturelles, des espèces animales et végétales. Vert-Togo apporte des informations sur la santé et l’alimentation en Afrique.

Le média digital propose également des articles sur l’entrepreneuriat agricole. Parmi ses objectifs, il soutient des recherches universitaires de personnes engagées dans le développement durable sur le continent africain, notamment dans les domaines écologique, économique et agricole. Dans le but d'accompagner les jeunes étudiants chercheurs, Vert-Togo propose des bourses d’étude et des offres d'emploi dans le domaine "vert".

[Lire aussi : La Maison des reporters, un média indépendant pour enquêter au Sénégal]

"Vert-Togo a une vision. Cette vision réside dans le fait de devenir un acteur majeur de l’information environnementale en Afrique, dans le but de fournir des données scientifiques orientées sur l’environnement, l’économie verte et la santé en Afrique tout en valorisant le savoir-faire africain en matière de recherche et de gestion de l’environnement. Pour ce faire, nous avons besoin de collaborer avec d’autres journalistes de tous les pays africains", explique le fondateur de Vert-Togo.

Le média reste confronté à quelques défis qui bloquent son évolution et son développement sur tout le continent africain. Le fondateur invite les organisations de protection de l'environnement et les gouvernements à l'aider dans son projet. Le média connaît une insuffisance financière pour poursuivre ses objectifs sur le continent.

Ainsi, Vert-Togo est encore peu connu en Afrique. Financé seulement par des annonceurs, le média n’est pas encore en mesure de payer de nouveaux journalistes pour des contributions supplémentaires. Le fondateur Nammangue Hector Sann’do demande une aide pour Vert-Togo en vue de protéger la planète, "qui est notre maison commune", rappelle-t-il, contre les menaces environnementales. 

En 2020, mensuellement le média Vert-Togo a reçu en moyenne 35 000 visiteurs et a enregistré 51 000 sessions et 65 000 pages visitées.


Denise KAVIRA KYALWAHI est journaliste à Butembo, en République Démocratique du Congo. Elle travaille notamment pour Léo Njo Léo TV, un média en ligne  pour les Congolais de la diaspora.


Photo d'illustration, sous licence CC, @realmichaeltarr via Unsplash