Des conseils pour bien couvrir une conférence de presse

por Charles KOLOU
Sep 2, 2021 em Sujets spécialisés
Une assemblée de personne dans une salle, vue de haut

Chaque semaine, sur le Forum de reportage sur la crise sanitaire mondiale, des webinaires et formations sont organisés. Le Forum est aussi l'occasion d'échanger avec des consœurs et confrères du monde entier. Retrouvez ici tous les anciens webinaires et ateliers en ligne. 

Bien couvrir une conférence de presse reste un art. Quelles règles observer pour éviter de tomber dans les éventuels pièges de l’organisateur ? Comment s’y prendre pour atteindre son objectif en tant que journaliste en participant à une conférence de presse ? Ces questions ont été décryptées le 19 août dernier durant le 58e webinaire organisé par le Forum de reportage sur la crise sanitaire mondiale

Milo Milfort, journaliste d’investigation haïtien (Enquet’Action) et Emefa Clotilde Koffi, journaliste reporter d’images au Togo, ont donné au cours de ce webinaire animé par Kossi Elom Balao, plusieurs astuces pour bien couvrir une conférence de presse.

 

Se préparer bien avant la conférence de presse

Une conférence de presse est un événement médiatique au cours duquel des personnalités ou une entreprise convient les journalistes pour divulguer une information. La couverture d’une conférence de presse dépend du type d’événement, du statut de l’organisateur, des objectifs de l’organisation et du journaliste. 

"On ne peut pas couvrir une conférence de presse sans se préparer", ont martelé Milo Milfort et Clotilde Koffi.

Selon les panélistes, trois étapes se révèlent cruciales dans la couverture d’une conférence de presse. Il s’agit de "l’avant, le pendant et l’après conférence de presse". 

Faire ses recherches en amont

Avant la conférence de presse, le journaliste est tenu de faire des recherches sur l’organisateur ou les organisateurs, le lieu où se déroulera la conférence de presse. Il est nécessaire de préparer son matériel et d'anticiper des questions à poser.

De l’avis d'Emefa Clotilde Koffi, le journaliste doit à cette étape chercher à connaître le sujet de la conférence de presse. Il doit aussi cerner l’objectif de l’organisateur avant le jour ou l’heure de la conférence de presse.

"Cet exercice permet au journaliste de se préparer. Il se définit un objectif pour chaque conférence de presse, et l’information dont il a besoin. Ce faisant, il prépare des questions spécifiques avant de s’y rendre", précise la journaliste reporter d’images. 

Prises de note et matériel

Une fois dans la salle ou sur le lieu de la conférence de presse, le journaliste doit impérativement enregistrer les discours ou messages des intervenants. Il doit aussi prendre des notes en plus des enregistrements. Cette prise de notes doit être bien spécifique. Le journaliste doit faire de son mieux pour trouver la ou les nouvelles importantes. 

Milo Milfort conseille aussi aux journalistes pendant une conférence de presse de bien se positionner dans la salle. Une bonne place leur permet de pouvoir facilement avoir accès au modérateur et poser aisément leurs questions. 

Anticiper en prenant les contacts

De plus, le journaliste doit veiller à prendre les contacts des organisateurs. "Prendre les contacts des intervenants est très important. Après, vous pouvez avoir besoin de ces personnes pour traiter un autre sujet ou dossier. Le contact peut aussi servir au cas où l’on a oublié un point important ou au besoin d’une précision après la conférence de presse", insiste le journaliste d’investigation. 

Après la conférence de presse, le journaliste doit procéder à la vérification de son matériel. Il s’assure d’avoir bien enregistré les propos des intervenants. À cette étape, il doit aussi veiller à prendre l’orthographe exacte des noms de famille des personnes citées.  

[Lire aussi : Comment faire de son smartphone un outil de création de contenus ?]

Comment s’assurer de poser les bonnes questions ? 

Les journalistes sont invités au cours des conférences de presse à poser des questions. Et poser de bonnes questions reste crucial pour un journaliste qui veut atteindre son objectif et avoir les précisions sur le sujet, objet de la conférence. 

"Pour un journaliste, une conférence de presse est une occasion de poser de bonnes questions à certaines personnes qui sont difficiles d’accès ou qui ne se rendent pas disponibles quand on a besoin d’elles pour se prononcer sur des sujets précis", révèle Milo Milfort. 

Ainsi, le journaliste est appelé à poser de bonnes questions. Par expérience, les panélistes estiment que "les bonnes questions sont celles qui dérangent, celles auxquelles le conférencier ne trouve pas les mots, se sent dérangé ou auxquelles il promet de trouver une réponse plus tard". 

Mais aussi, indiquent-ils, les meilleures questions sont celles qui proviennent des recherches du journaliste sur le sujet. 

Éviter de recopier le dossier de presse

Après avoir recueilli les informations au cours d’une conférence de presse, le journaliste est appelé à les traiter pour diffusion. Mais parfois, il se révèle qu’à l’issue d’une conférence de presse, une répétition par les médias des mêmes mots et expressions dans le traitement de l’information. Des pratiques qui réduisent la confiance du public en les journalistes.

L’autre astuce pour être original dans son rendu, c’est d’avoir une ligne éditoriale critique. "En s’y rendant, le journaliste doit éviter d’avoir à l’idée de faire un compte rendu", conseille Emefa Koffi. 


Charles Kolou est journaliste togolais spécialiste de l’environnement/climat et de l’agriculture. Passionné de la recherche scientifique et des thématiques relatives à l’économie, il a aussi un intérêt pour la santé. Il a été lauréat des Lauriers du journalisme d’impact 2020 du Togo et des ACCER Awards 2020.