Paroles d'experts : la place des femmes dans les médias

por Pascal Ndayisenga
Mar 22, 2021 em Diversité
Une silhouette apparaît dans un escalier, floue

Chaque semaine, le Forum de reportage sur la crise sanitaire mondiale vous accompagne dans la couverture de cette pandémie. N'hésitez pas à le rejoindre. Sur IJNet en français, retrouvez une rubrique dédiée à la crise sanitaire. 

En France, les statistiques de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP) révèlent que sur un effectif de 34 571 journalistes actifs en 2019, 18 139 étaient des hommes et 16 439 des femmes, ce qui montre que les femmes sont encore minoritaires dans la profession.


Comment réduire cette inégalité et améliorer la représentativité des femmes dans le métier ?
Le 36e webinaire du Forum a été consacré à la question des femmes dans les médias.

Les invités ont pu dégager les causes qui empêchent les femmes de monter en grade dans la profession :

Le réseau 

Houmi Ahamed Mikidache est directrice et fondatrice du média de solutions Era environnement. Selon elle, les journalistes femmes ont moins de possibilités de pouvoir intégrer un réseau "normal", élément pourtant si important dans la profession. Selon elle, elles doivent davantage se battre pour mettre en valeur leurs connaissances et leurs compétences. 

Découragement 

Houmi Ahamed Mikidache affirme avoir formé des femmes journalistes qui sont parties très tôt de la profession. Hadiatou Barry note que "beaucoup de facteurs sociaux peuvent décourager les femmes [...]". Pour Houmi Ahamed Mikidache, un financement durable des médias peut participer à créer une dynamique positive pour les professionnelles. 

La question financière

"La plupart des médias font actuellement face à des problèmes financiers. Il est vrai que c’est un aspect qui touche les hommes et les femmes en même temps." Il devient donc forcément plus difficile de monter en grade et d'occuper des postes à responsabilité. La journaliste précise aussi que les salaires entre hommes et femmes ne sont pas égaux. 

Des freins personnels

Les journalistes peuvent être partagées entre la vie familiale et professionnelle. Toutefois, certains pays enregistrent des avancées en la matière.

Certaines solutions ont été proposées par le panel du webinaire pour améliorer la représentativité des femmes dans les médias. 

Encourager les professionnelles à avoir confiance en elles et en leurs capacités peut en être une. Hadiatou Barry invite les responsables à proposer davantage de postes à responsabilité aux professionnelles et également à favoriser leur formation. "Acquérir des compétences permettra de bannir les préjugés", explique-t-elle. 


Photo sous licence CC par Christopher Burns via Unsplash


Pascal Ndayisenga est un journaliste reporter basé au Burundi (Afrique de l'Est). Il est directeur et fondateur du Journal La Nova Burundi, spécialisé dans les questions de société  et d'environnement. Il est aussi blogueur.